Le guide pratique du growth hacking

Le Growth Hacking est étroitement lié à la méthode Lean Startup. Dans les deux cas, l’objectif est de démarrer le plus rapidement possible avec peu de ressources et de découvrir dans un test pratique ce qui fonctionne ou ce qui doit encore être optimisé.

Le growth hacking en pratique

Dans la pratique, l’action de marketing se caractérise principalement par des approches innovantes et la minimisation des coûts. Les outils de growth hacking les plus importants sont probablement les médias sociaux tels que Facebook, Twitter, Instagram et YouTube.

Mais les analyses de sites web pour le référencement, l’optimisation des moteurs de recherche, le marketing de contenu et les avantages liés aux références sont également des outils importants pour les growth hackers. Ceux qui travaillent en tant que growth hackers doivent apporter une part supplémentaire de créativité et être prêts à quitter les sentiers habituels du marketing. Une croissance rapide ne peut être obtenue que difficilement par des mesures classiques. Beaucoup plus prometteur : la viralité, c’est-à-dire la propagation rapide d’une action ou d’un message de personne à personne sans l’intervention de l’entreprise ou du growth hacker.

Exemples marquants de growth hacking

Si vous voulez savoir comment votre entreprise peut se développer, vous tomberez tôt ou tard sur toute une série d’exemples de growth hacking. Quelques-uns des plus célèbres seront succinctement décrits ici :

Instagram : avant même qu’Instagram ne soit avalé par l’empire Facebook, l’application proposait à ses utilisateurs ce que l’on appelle le cross-posting. En quelques clics supplémentaires, les utilisateurs pouvaient publier leurs photos et vidéos non seulement sur Instagram, mais aussi sur Twitter, Facebook et d’autres plateformes. De cette façon, la société a gagné beaucoup d’attention en peu de temps.

Twitter : comme Instagram, Twitter est un réseau social, mais il adopte une approche complètement différente du growth hacking. Ayant constaté que les utilisateurs ne trouvent Twitter vraiment intéressant que lorsqu’ils suivent au moins 30 profils, la société a rapidement intégré une fonction ingénieuse : plusieurs profils sont suggérés à chaque nouvel utilisateur de Twitter dès le début. Et même plus tard, vous continuez à recevoir de nouvelles recommandations de suivi, ce qui rend l’application plus attrayante dans l’ensemble.

Dropbox et Paypal : Le service de cloud computing Dropbox a utilisé un hack de croissance que l’on retrouve également dans un formulaire similaire chez Paypal, par exemple : « Recommandez-nous et recevez un remerciement ». Alors que les utilisateurs de Paypal ont reçu un bonus de 10 dollars, Dropbox leur a offert gratuitement un espace de stockage supplémentaire.

Airbnb : les Américains qui proposent des logements sur Airbnb ont eu la possibilité, pendant un certain temps, de publier gratuitement leur annonce sur le site Graigslist.com, l’un des principaux sites américains. De cette manière, l’entreprise a pu se développer rapidement et se faire connaître en très peu de temps.

Apple et Samsung : toute personne envoyant un courriel via son iPhone envoie automatiquement l’information « envoyé de mon iPhone » dans la signature. Samsung a maintenant aussi adopté ce hack de croissance, aussi simple qu’ingénieux, et accroît sa notoriété « incidemment » et gratuitement.